Comment mettre du lambris PVC au plafond ?

Très résistant à l’humidité et aux écarts thermiques, le lambris en PVC intéresse de plus en plus de personnes. Il s’impose comme la solution idéale pour camoufler les panneaux isolants ainsi que les réseaux de tuyauterie. D’ailleurs, il est facile à poser. Mais attention ! La pose du lambris PVC au plafond requiert des techniques bien précises en fonction du type de plafond.  Les détails ci-dessous.

Cas d’un plafond plan et régulier

Si votre plafond présente une surface plane tout en étant régulière, la pose du lambris PVC peut se faire directement sur le support. Vous avez deux choix :

  • soit vous utilisez de la colle,
  • soit vous optez pour la fixation par vis.

Cette dernière est conseillée si les feuillures des lambris sont épaisses.

Si vous choisissez de coller le lambris PVC, veillez bien à ce qu’il soit asséché et dégraissé. En effet, au fil du temps, certaines lames peuvent bouger si le matériau qui les compose n’est pas suffisamment sec et dégraissé.

Pour le travail, vous aurez besoin d’une colle gel néoprène. Commencez la pose au niveau d’un angle de votre plafond. Prenez la première lame et glissez-la dans le profilé de départ. La pose de cette première lame est essentielle, car elle servira de guide pour les autres lames. Il faut également qu’elle soit bien plane. Pour ce faire, vérifiez à l’aide d’un niveau. En cas de longueur insuffisante, découpez une autre lame afin de terminer la rangée. Puis, remplissez toute la surface du plafond.

pose lambris PVC plafond

Cas d’un plafond non plan 

Vous avez besoin de tasseaux de 30 × 30 cm pour réaliser la pose. Ils serviront à couvrir les irrégularités de la surface. Les tasseaux doivent être repartis avec un espacement d’environ 50 cm. Aussi, veillez à ce qu’ils soient disposés perpendiculairement aux lambris.

Les tasseaux doivent avoir une bonne planéité. En cas de nécessité, ajustez leur épaisseur. En effet, pour donner une touche design à votre intérieur, la planéité est essentielle tout comme le choix du revêtement mural qui matchera avec celui de votre plafond.

Fixez les profils sur les tasseaux qui ont été placés au préalable sur les emplacements prévus des profils. Insérez la première lame au niveau du profil de départ en le vissant sur toute sa longueur. Pour ce faire, utilisez une vis à tête plate de 4 mm de diamètre. Vous pouvez également utiliser des agrafes de 12 mm au minimum.

Cas d’un plafond suspendu

Les lambris PVC conviennent également aux faux plafonds suspendus. Accrochés à la structure métallique, ils offriront un espace appelé « plénum » qui servira de camouflage pour les irrégularités du plafond. Ce dernier accueillera aussi les installations électriques.

Afin de délimiter la hauteur finale de votre plafond suspendu, vous devez fixer des cornières de rives autour de la pièce. Vous devez également installer des profilés porteurs. Puis, clipsez les entretoises de façon à ce qu’elles soient perpendiculaires aux profilés porteurs. Les lames des bords sont insérées au niveau des profils en PVC. Il vous faudra également des suspentes. Accrochées entre les lames, les suspentes servent de support. Sur chaque lame, placez-en une tous les 60 cm.