Comment aménager les combles d’une maison

Le potentiel du dernier étage pour rendre un grenier utilisable

Les greniers et les mansardes sont souvent réduits à des espaces exigus dans lesquels on peut ranger des choses dont on ne se sert plus. En effet, grâce à leur position privilégiée, ils peuvent être transformés en de beaux et lumineux espaces de vie.

Rénover ces espaces signifie apporter des améliorations esthétiques et fonctionnelles qui augmentent la valeur du bien. En outre, la récupération d’un grenier habitable est une excellente forme d’investissement grâce aussi à des incitations fiscales qui permettent de récupérer une grande partie de vos dépenses.

Avec les bonnes interventions, le grenier ou la mansarde peut devenir un bureau, une chambre d’amis, une salle de jeux, un coin garde-robe, un passe-temps ou un espace de détente.

Comment rénover un grenier

La rénovation d’un grenier est un projet stimulant mais passionnant. Voici les étapes à suivre pour profiter au maximum d’un grenier tout en gardant la situation sous contrôle, pour ne rien oublier et pour pouvoir terminer le projet dans un court laps de temps.

Pour s’occuper de la récupération d’un grenier, il faut tout d’abord contacter un professionnel qualifié (architecte, ingénieur ou géomètre) qui vérifiera la présence des conditions nécessaires et la faisabilité de l’intervention, en se référant également aux éventuelles lois régionales sur le sujet.

Cette personne sera chargée d’organiser les éventuels levés structurels et pourra gérer la partie bureaucratique et les relations avec la municipalité (demande de levé cadastral, vérification de la propriété, présentation des permis requis, empilage final, etc.)

Récupération des greniers, que faut-il savoir ?

Le planificateur réalisera également le projet de rénovation, en envisageant aussi bien de petites améliorations que des interventions majeures, telles que des modifications du toit, l’ouverture de nouvelles fenêtres ou la mise en place des systèmes. Une fois que l’entreprise à laquelle les travaux seront confiés aura été définie, le concepteur pourra procéder à la soumission conjointe des permis nécessaires.
Celles-ci varient en fonction du type de travaux à effectuer, de la municipalité et de la zone dans laquelle se trouve le bâtiment.

Nous vous rappelons que pour effectuer des changements structurels, ouvrir de nouvelles fenêtres, modifier la façade ou changer l’utilisation des locaux, il est nécessaire de soumettre un projet à la municipalité afin d’obtenir un permis de procéder. En revanche, si vous ne modifiez pas la configuration du logement ou de la façade, ne déplacez pas les murs ou ne modifiez pas les installations, vous n’avez aucune demande à formuler. Le simple remplacement des fenêtres et des portes ainsi que d’autres interventions de même ampleur font partie de ce dernier cas.

Exigences pour la rénovation du grenier

Hauteurs minimales d’habitabilité

Lors de la récupération d’un grenier, un critère à respecter est lié aux hauteurs des pièces qui doivent respecter certains paramètres pour être habitables. Il incombera au concepteur de s’assurer que l’environnement à rénover présente les conditions préalables nécessaires et de préparer le projet le plus approprié en conséquence. Car si nous nous retrouvons dans un grenier non habitable, le projet de rénovation n’a aucune raison d’être.

La hauteur minimale du grenier à partir du sol doit être de 2,70 m pour les salles de séjour et de 2,4 m pour les pièces de service, telles que les salles de bain, les couloirs, etc. Dans les communes de montagne situées à plus de 1 000 mètres d’altitude, une réduction de la hauteur minimale des locaux d’habitation à 2,55 mètres peut être autorisée, en tenant compte des conditions climatiques locales et du type de bâtiment local.

S’il y a des hauteurs plus basses dans la pièce, elles doivent être fermées dans un placard ou une pièce de rangement. Il est donc conseillé de vérifier les limites ou contraintes éventuelles, conformément à la réglementation municipale en matière de construction, dans votre commune de résidence.

Lumière et ventilation

En plus de la hauteur minimale, la pièce doit avoir la bonne quantité de lumière et un échange d’air suffisant pour l’usage résidentiel. Souvent, en effet, les pièces non habitables ne disposent pas d’ouvertures pour un éclairage et une ventilation adéquats. La transformation d’un grenier en mansarde peut donc nécessiter l’ouverture de nouvelles fenêtres.

L’un des paramètres à respecter lors de la phase de conception est ce que l’on appelle le rapport aéro-lumineux, c’est-à-dire le rapport entre la surface au sol et la surface des fenêtres. Pour chaque type de logement, le ratio d’éclairage par l’air ne doit pas être inférieur à 1/8.
Dans certains cas, cependant, des lois régionales ont complété et modifié la législation nationale.

L’espace de vie dans les combles, l’importance de la lumière
Les ratios aéro-illuminants ne sont pas suffisants pour garantir l’habitabilité. L’éclairage réel d’une pièce est également influencé par son orientation.