Comment utiliser un couteau de chef chinois ?

Le format du couteau de chef chinois n’est pas sans rappeler celui de la hachette. Cela n’a rien d’étonnant sachant qu’il s’agit d’un couperet dédié initialement à la découpe des viandes chez les bouchers locaux. Au fil des années cependant, cet ustensile est devenu de plus en plus polyvalent au point de devenir une incontournable en cuisine. Voici des éléments à prendre en compte pour bien l’utiliser.

Bien le connaître

Il vous sera difficile de bien user d’un couteau de chef chinois sans vraiment savoir de quoi il s’agit. C’est un hachoir chinois qui partage plusieurs points communs avec la hachette. Ses dimensions constituent le premier élément permettant de les distinguer des ustensiles de découpe similaires. Le couteau de chef chinois a en effet en le plus souvent une longueur de 15 à 22 cm et une hauteur moyenne de 10 centimètres.

Cet ustensile a généralement une lame en acier inoxydable. Il est ainsi à l’abri de tout risque de déformation et ainsi une pérennité plus importante. Grâce à son caractère inoxydable par ailleurs, la lame dispose d’une propriété hypoallergénique et ne peut ainsi aucunement être à la source de réactions désagréables sur la peau comme c’est le cas avec les couteaux les plus habituels.

Manier la découpe se fait en toute sécurité avec le couteau de chef chinois, grâce au confort optimal et la grande ergonomie de son manche.

Découvrir et profiter pleinement de toutes les possibilités d’usage qu’il offre

Le couteau de chef chinois est le premier ustensile que tout cuisinier chinois doit avoir parmi les ustensiles que vous pourrez trouver en allant voir cette page. Il offre en effet des possibilités quasi-infinies d’usage, contribuant ainsi à un gain de temps pour concocter des plats emblématiques de l’empire du milieu comme le Porc de Sichuan, le Poulet Impérial et le Tofu Ma Po.

Le couteau de chef chinois permet notamment de procéder, sans s’efforcer, au découpage et au hachage des os et tendons. La plupart du temps, les cuisiniers chinois, usent de la partie avant de sa lame, qui est très tranchante, pour traiter la viande et le poisson. Cet ustensile constitue ainsi, en quelque sorte, un moyen d’apporter plus de variations dans leurs créations.

À la recherche d’un moyen pour écraser des ails, des noix et d’autres aliments avant leur découpage ? Vous n’aurez qu’à tourner la lame. Cette utilisation trouve notamment son importance pour :

  • L’obtention d’une julienne
  • Une section nette
  • Emincer d’une manière précise
  • Le découpage des os divers
  • Un hachage fin par répétition

En profitant de l’aisance de sa découpe et de sa prise en main

Le couteau de chef chinois ne s’utilise pas de la même manière que la majeure partie de ses concurrents, plus traditionnels. Il s’en distingue notamment par la facilité et la précision plus importante de sa manipulation. Il suffit, pour l’obtention des résultats escomptés, de tenir lame entre le pouce et l’index et le manche avec les doigts restants. L’équilibre nécessaire entre le manche et la lame est garanti par le jabot.

Dans le cas où vous devrez procéder à une découpe précise, le mieux est de commencer par le côté le plus éloigné de la lame et de finir par le bord de la lame du côté du manche.